Lasser, détective des Dieux T2 : un mariage à l’Egyptienne

J’avais passé un très bon moment avec le tome 1 des enquêtes de Lasser, je me suis donc précipité sur le tome 2 à sa sortie.

Changement de rythme avec ce tome ci, puisque Lasser enquête sur une seule affaire, alors que nous suivions plusieurs histoires lors du tome précédent.
J’ai apprécié ce changement de format, car on a un peu plus de profondeur dans l’histoire, même si le schéma narratif est similaire à celui qui était présent pour chacune des affaires du tome 1.

L’histoire est plaisante à suivre, l’enquête est intrigante, et bien entendu rigolote à certains moments (on commence à connaitre notre Lasser et certains de ses acolytes maintenant, il faut bien l’avouer). Nous découvrons de nouveaux personnages qui sont intéressants, et on poursuit nos rencontres avec les panthéons égyptien, grec, et aussi romain et gaulois.

Si ce livre est une agréable lecture et que je l’ai vraiment apprécié, ce n’est pas pour autant que je n’ai pas trouvé quelques défauts.

Tout d’abord, je trouve que Lasser a trop facilement le don de trouver des amis dignes de confiance et fiables à travers ses voyages, et cela de manière vraiment trop simple. Okay, il peut avoir de bonnes relations, mais bon, là c’est un peu trop facile qu’il trouve toujours quelqu’un qui puisse l’aider ou le sortir de la panade à chaque fois qu’il va quelque part.
Ensuite, la relation entre Lasser et Médée m’a un peu laissé de marbre. Je n’ai pas trouvé ces scènes forcément nécessaires et utiles.
Pour terminer, (et ça rejoint un peu le premier point), je trouve que c’est un peu trop fastoche pour Lasser. Il arrive à s’en sortir les doigts presque dans le nez. Okay, il est le détective des dieux. Mais quand même ! Bon, il faut avouer que cela fait aussi son charme, de voir qu’il est un détective un chouilla raté, mais qui arrive à se dépatouiller quand même des situations merdiques dans lesquelles il se trouve !

Malgré cela, je le redis, j’ai passé une très bonne lecture, et je continuerai la série, car c’est fun, c’est sympa et pis j’aime Ouabou (et puis Lasser aussi un peu quand même) !

Lasser, détective des Dieux T2 : un mariage à l’Egyptienne, de Sylvie Miller et Philippe Ward

News Reporter

Laisser un commentaire