Le dahlia noir de  James Ellroy
Betty Short, une jeune femme retrouvée sans vie et mutilée sur un terrain vague de Los Angeles. Un cadavre qui va bouleverser la vie de plusieurs personnes. Betty Short qu’on appelle Le Dahlia Noir.
 
C’était la première fois que je lisais James Ellroy et je comprends maintenant pourquoi il est considéré comme une légende dans la littérature policière. Quel roman! Époustouflant! Rien n’est jamais comme on le pense. Suspense, rebondissements, quand on croit détenir la clé ça converge vers une autre direction. On va de surprise en surprise que ce soit avec les personnages ou avec les multiples intrigues, très très prenant.
Un roman noir, sombre, on est loin des petits romans policiers anglais où tout le monde est gentil, ici même les policiers sont des brutes. C’est la jungle urbaine, la loi de la rue. Prostituées, drogués, pédophiles, désaxés de tous genres.
 
L’un des meilleurs polars que j’ai lu, peut-être même le meilleur. Après avoir lu James Ellroy, on doit être drôlement exigeant dans nos lectures par la suite. Et méfiez-vous lecteurs et lectrices, si vous commencez ce livre, une nuit blanche vous guette !
News Reporter