Des chroniques de livres proposées par les lubies de ludi ou lilu
Les deniers du Gévaudan de Laetitia Bourgeois

L’auteur a le ton juste, on voit bien qu’il connait la période dont il parle sur le bout des doigts, du coup on a l’impression de faire un voyage au moyen-âge. L’enquête et l’intrigue sont très bien menées et l’écriture est très fluide. Les seules choses que je reprocherais, c’est la fin un peu trop “happy end” à mon goût (l’histoire d’amour…), et l’histoire bien trop courte (quand je me lance dans des romans historiques, j’aime que ce soient de bons gros pavés).

L’histoire des deniers du Gévaudan

Suite à son passage à Marcouls, un petit village de simples paysans, le collecteur d’impôts disparait avec le butin. Va s’en suivre l’enquête menée par Barthélémy, le sergent du village, aidée par la guérisseuse Ysabellis. Tout cela se passe dans le froid et la misère en 1363.

Dès le début du roman, on est pris dans l’action tout en découvrant les personnages auxquels on s’attache tout de suite. J’ai trouvé l’enquête très prenante et je n’ai pas vu venir le vrai coupable. En plus, on baigne dans une atmosphère d’époque où les “petites gens” étaient loin d’avoir une vie facile. Le moindre rhume, la moindre toux et c’était la catastrophe.

Tous les détails sentent l’authentique et j’ai eu l’impression d’un voyage dans le temps. J’ai eu, par contre, un peu de mal avec certains termes d’époque pour me rendre compte qu’à la fin il y avait des explications très claires et très intéressantes sur la monnaie, la façon de s’habiller, etc…

Les deniers du Gévaudan de Laetitia Bourgeois (Privat, 2005, 216 pages)

News Reporter