Penelope Green, t.4 : La tiare de Néfertiti – Béatrice Bottet

L’histoire :

Fin XIXe siècle, Londres. L’égyptologie et les artefacts de l’époque ancienne des dynasties égyptiennes sont à la mode. Penelope Green est une jeune journaliste d’une vingtaine d’années, à la recherche de sujets pertinents, mettant souvent en scène la réussite des femmes, à une période où celles-ci ont rarement une place intéressante dans la société en-dehors de leur foyer.
Un jour, elle est appelée par une riche dame férue d’égyptologie, Martha Moreley, à venir sur le site de l’ancienne ville du roi Akhenaton et de la reine Néfertiti, pour bénéficier en avant-première d’une découverte. Une opportunité qu’elle ne laissera pas filer !

Les points positifs ?

Le contexte historique de ce livre jeunesse d’aventures permet au jeune lecteur d’en apprendre plus sur l’époque de l’Égypte ancienne, et plus particulièrement sur le règne du roi monothéiste Akhenaton et sa famille. Tout en se divertissant avec des personnages charmants, on apprend discrètement les mœurs de la vie à cette époque.
J’ai trouvé le style de Béatrice Bottet très bon, avec un vocabulaire diversifié.
De plus, J’ai beaucoup aimé le personnage de Penelope ainsi que de son ami Cyprien. Penelope est une jeune femme de caractère, à une époque où les hommes dominent. Cela est bien rendu dans le roman. Elle est mise en parallèle avec Martha ; la riche mécène ; qui est une femme indépendante et dominatrice. La relation qu’elle entretient avec Cyprien montre parfaitement l’angoisse d’une femme de cette période qui craint d’être trop proche d’un homme au risque d’être sous sa coupe. J’ai trouvé la relation entre ses deux personnages adorable.

Les points négatifs ?

Plus de détails encore sur la culture égyptienne de ces époques reculées n’auraient pas été superflus. Néanmoins, c’est une bonne première approche pour un jeune public.

En bref ?

Un roman d’aventures parfaitement mené, qui est une bonne entrée en matière pour la lecture des jeunes adolescents. L’auteure ne s’appesantissant pas sur des descriptions détaillées trop riches, il n’y a pas de longueurs. Le récit avance vite et le livre se dévore littéralement.

Pour aller plus loin…

Ce livre est le tome 4 de la saga mettant en scène Penelope Green.

News Reporter